Ce que l'on sait de Diablo II: Resurrected

Lors de la cérémonie d'ouverture de la BlizzConline 2021, Blizzard a officialisé le remaster d'un titre mythique, Diablo II, en vue d'un lancement plus tard cette année. Dans le cadre de cette convention, le studio consacrait toute une conférence à Diablo II: Resurrected. Au final, que sait-on du titre ?

Alors que les amateurs de la licence attendaient de longue date de pouvoir redécouvrir les titres de feu Blizzard North dans des conditions plus adaptés aux équipement moderne, comptant notamment sur la division Classic Games fondée en 2015 dans le seul but de proposer des remasters des anciens titres de la société, une première opportunité avait été manqué en 2017, pour les 20 ans de Diablo, où Blizzard s'est contenté de transposer le titre le temps d'un donjon temporaire au sein de Diablo III.

Une seconde opportunité en 2020, pour les 20 ans de Diablo II, mais cela peut être imputé au Covid qui a bouleversé de nombreux projets, dont la BlizzCon 2020 qui a été repoussée pour devenir la BlizzConline 2021. Et c'est justement à cette occasion, l'année des 20 ans de Lord of Destruction, l'extension de Diablo II, que les fans ont enfin eu l'annonce tant attendue : le remaster des mythiques Diablo II et son extension, dans une version liftée graphiquement intitulée Diablo II: Resurrected.

Premières informations

L'annonce était dans un premier temps limitée. Au cours de la cérémonie d'ouverture, on a essentiellement pu découvrir la bande-annonce présentant l'existence de ce Diablo II: Resurrected et montrant le travail fourni sur les graphismes pour proposer un rendu 3D HD en lieu et place des précédents graphismes 2D limités au 800x600 pixels. On apprenait toutefois à la fin qu'il est dès à présent possible de s'inscrire pour espérer participer à l'alpha technique qui aura lieu cette année et que la sortie du titre est également prévue cette année, sur PC mais aussi sur PS4, PS5, Switch et Xbox series.

En se rendant sur le site pour s'inscrire pour cette alpha, on y apprend que le jeu supporte des résolutions jusqu'à l'UHD et qu'il est possible de passer à tout moment des nouveaux graphismes aux anciens et inversement. Des comparatifs y sont également disponibles pour mieux se rendre compte du travail fourni.

On peut également y découvrir une partie du travail fourni sur les interfaces utilisateur ainsi que la nouvelle modélisation des sept classes (l'extension Lord of Destruction est directement incluse dans ce remaster). Certains points sont plutôt intéressants avec notamment un coffre plus grand (grille 10x10 au lieu de 6x8), avec plusieurs onglets, un privé au personnage et d'autres partagés par tous les personnages du compte afin de simplifier l'utilisation des mules, ou encore l'ajout de toutes les statistiques précédemment cachées dans un onglet "stats avancées" dans la fiche de personnage.

Coffre et inventaire

La barre d'actions est également retravaillée. On retrouve tous les éléments mais leur disposition est modifiée. On s'aperçoit également que la barre n'est pas la même selon si on joue au clavier/souris ou à la manette. En effet, au clavier/souris on garde deux actions (clic gauche - clic droit) qu'on peut toujours associer aux touches F1-F8 pour les changer à la voler. Mais à la manette, le hot swap est remplacé par la présence de 6 emplacements de compétence (ce qui va pouvoir aider à rendre viable l'assassin arts martiaux).

Par contre, là où le bât blesse dans cette refonte graphique, c'est sur la modélisation des personnages. Certains ont un lifting réussi mais d'autres ont une apparence plus ou moins troublante. Heureusement, on ne les vois de près uniquement à la sélection de personnage. Une fois en jeu, avec le zoom de la caméra et l'équipement qui couvre tout, on devrait oublier ce point là.

La conférence dédiée

Plus tard dans la nuit a été diffusé un tour de table dédié à Diablo II: Resurrected. Animé par MrLlamaSC, streamer et speedrunner de Diablo II, il avait pu découvrir à l'avance la bande-annonce du jeu et ensuite poser des questions à deux Lead Designer sur le remaster ainsi qu'au Lead Artist, nous permettant d'en apprendre un peu plus sur le travail réalisé.

A noter que Rhykker, youtuber spécialisé dans le genre hack 'n' slash, a également été contacté en amont par Blizzard. Bien qu'il ne participe pas à la conférence officielle, il a également eu l'occasion de poser quelques questions aux développeurs et apporte ainsi des informations complémentaires sur ce titre à venir.

Un remaster sous forme de surcouche ?

La première information a retenir est que Diablo II: Resurrected tourne directement sur le moteur de Diablo II. Ils ont en fait ajouter une surcouche qui récupère toutes les info nécessaires pour modéliser et afficher le jeu en 3D en lieu et place de la 2D de base. Ca fait que tout se comporte exactement comme dans le jeu originel (même les chances de loot) et qu'il est possible de repasser à l'affichage originel à tout moment.

Ca a toutefois été un challenge technique car le jeu de base repose entièrement sur le fait qu'il fonctionne à 25 fps. Chaque animation est une série d'images (sprites) à afficher et l'animation est accélérée en affichant une image de moins chaque fois que la vitesse a suffisamment augmenté pour que l'action se fasse en 1/25 seconde de moins.

Alors qu'avec la modélisation 3D, l'affichage se fait à plus haute fréquence et les animations se font en animant le modèle pour lui faire effectuer le mouvement. Du coup, il n'a pas fallu partir des valeurs théoriques pour faire l'animation 3D mais s'assurer de suivre le comportement affiché par la version 2D afin de rester fidèle à l'expérience originelle.

Tout le travail graphique a demandé un énorme boulot pour s'assurer de la fidélité avec l'original. Ne se contentant pas de reproduire ce qu'ils voyaient en jeu mais en fouillant dans un maximum d'artworks et de notes pour comprendre exactement ce qui avait été fait et l'intention derrière. Ce qui leur a également permis à certains moments d'enrichir l'ambiance visuelle et auditive. J'invite les plus curieux à regarder la vidéo pour en apprendre plus sur ce sujet, c'est assez intéressant.

Fiche de personnage

Des améliorations de Qualité de vie

Le travail ne s'est toutefois pas limité à cette surcouche. Et ils ont aussi retouché au coeur du jeu pour proposer diverses améliorations.

Du côté de la Qualité de VIE, on a déjà parlé de la modification du coffre qui bénéficie de plus d'espace et d'onglets partagés. Ils précisent que les onglets partagés ne sont pas partagés entre plusieurs modes de jeu et on ne peut donc passer un objet d'un personnage classique (le jeu sans le contenu de l'extension, mode toujours proposé avec ce remaster) à un personnage extension, ou d'un personnage softcore à un personnage hardcore.

On apprend aussi qu'ils ont ajouté une option pour le ramassage automatique de l'or (désactivable pour les puristes qui considèrent que ce n'est pas la vraie expérience si on n'a pas action abrutissante à faire) ainsi qu'une option pour le groupage automatique (inviter automatiquement dans le groupe quelqu'un qui rentre dans la partie, accepter automatiquement une demande pour être groupé).

Ils ont également ajouté des raccourcis pour transférer des objets de l'inventaire au coffre par exemple. Et également d'appuyer sur shift pour afficher côte à côte les stats de l'objet équipé et de l'objet observé afin de faciliter la comparaison.

En dehors du jeu, ils ont retravaillé l'écran de sélection du personnage et également amélioré l'outil de recherche d'une partie notamment pour pouvoir chercher au travers des différentes difficultés débloquées.

Personnellement, j'aurais apprécié en plus une petite extension de taille de l'inventaire. Deux lignes de plus m'auraient suffi. Avec une restriction sur la zone où les charmes peuvent être placés pour être actifs afin de ne pas changer l'équilibre.

Interface manette

Et des améliorations techniques

Du côté technique, le jeu passe également de l'ancien(où persiste l'ancien Diablo 2) au nouveau battle.net, permettant de bénéficier d'une meilleure sécurité et de jouer avec n'importe qui dans le monde (plutôt qu'avoir à choisir une zone géographique à la création du compte).

Malheureusement, ça implique que modder le jeu sera plus difficile comme certaines modifications ne seront plus possibles suite à cette augmentation de la sécurité. Par contre, en modifiant les sources, ils ont apporté des changements permettant aux moddeurs de faire des choses qui n'étaient pas possibles avant comme ajouter des objets (on pouvait modifier un existant pour en faire un nouveau mais pas en ajouter un nouveau en plus). Toutefois, comme ils ont corrigés différentes failles (notamment pour empêcher le dupe, la copie d'un objet), il est possible qu'ils laissent un peu plus de souplesse.

A voir plus concrètement ce qu'il sera possible. Alors que project Diablo 2 est sorti à l'automne dernier, ce serait dommage que ce mod venant vraiment renouveller l'intérêt du titre en proposant un nouvel équilibrage et de nouvelles activités end-game ait déjà un pied dans la tombe. Porter PD2 sur Resurrected permettrait au contraire de sublimer les deux.

Avec les versions consoles, un support des manettes est ajouté. Et ce même sur PC. Ils se sont assurés de faire cet ajout sans toucher aux contrôles avec clavier/souris. Mais cet ajout a posé quelques défis pour proposer une expérience convenable à la manette pour certaines compétences qui ciblaient des points particuliers, comme la téléportation, la télékinésie ou encore l'invocation du golem de fer.

Toujours avec les versions consoles, ils en ont profité pour permettre l'utilisation du même compte depuis n'importe quel support, pour pouvoir par exemple jouer chez soi sur son PC puis continuer sa progression en vacances avec sa Switch. Cependant, ça implique d'acheter le jeu séparément pour chaque support.

En conclusion

Le résultat est au final plutôt intéressant sur le papier. Le choix d'un remaster plutôt qu'un remake permet d'assurer d'être au plus proche de l'expérience qu'on peut avoir en lançant aujourd'hui encore Diablo II avec ses derniers patchs. Et la refonte des graphismes, sans être au niveau de ce qu'on fait aujourd'hui, propose une mise à jour qui respecte l'oeuvre originale et est plus que suffisante pour briser toutes les barrières qui bloquaient ceux qui voulaient essayer ou réessayer le titre.

Il y a cependant quelques inconnues. La première est la possibilité de modder le titre. Le jeu a aussi bien survécu au fil des ans aussi bien pour ses qualités propres que pour les mods qu'il a pu accueillir et qui ont ravivé l'intérêt pour ce titre. Du coup, si modder est trop limité ou est restreint par une clause obligeant les moddeurs à faire don de la propriété de leur mod à Blizzard, cela limitera bien plus l'intérêt de ce titre au contenu vieux de plus de 20 ans.

La seconde est de savoir s'il y aura au lancement un minimum de rééquilibrage des compétences et de l'équipement. Sans tout chambouler, il est possible de rehausser l'intérêt de certaines pièces et certaines compétences et permettre plus d'options de développement du personnage à différents stades de progression dans l'aventure.

La dernière sera celle du suivi. Ils ont annoncé vouloir des remises à zéro du ladder plus fréquentes (tous les 6 mois actuellement) mais ça ne sera efficace que s'ils assurent en parallèle un minimum de suivi pour régulièrement renouveler l'intérêt dans le titre que beaucoup connaissent déjà sur le bout des doigts.

On peut éventuellement regretter une plus grande prise de risque mais il faut tout de même reconnaitre que tous les joueurs n'attendent pas la même chose d'un remaster de Diablo II. Certains changements sont possibles dans des mods mais impossibles de la part de Blizzard, au risque de  fâcher une grande partie du public en "dénaturant" l'expérience qu'ils voulaient retrouver. Tout du moins dans un premier temps. Il peut être une stratégie intéressante de profiter justement des ladders pour proposer de nouvelles choses au fur et à mesure.

On regrettera plus certainement le choix de la tarification à 40€, lorsque l'original neuf est dans les 15€, que le remaster de Warcraft 3 l'an dernier était proposé à 30€ et celui de Starcraft était proposé à 15€ à son lancement en 2017 (tous incluant leur extension).

Réactions (134)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Diablo II: Resurrected ?

5 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (7 évaluations | 0 critique)
6,0 / 10 - Prometteur