Test de Diablo III Eternal Collection sur Switch : le grind continue

Après quelques semaines passées à cliquer comme des sourds sur la derniÈre console de Nintendo, il est temps de partager avec vous, de manière très sommaire, nos impressions sur la mouture portable d'un titre à la longévité surprenante.

Screenshots DIA SwitchPR LobbyUI CharCreationWizard TF 001

On ne va pas vous faire l’injure de vous présenter complètement Diablo III. Non seulement on a une section dédiée aux HnS, mais on a en plus une section dédiée à Diablo III, donc on va partir du principe que vous connaissez, à défaut de cette version du jeu, au moins l'origine du titre et de la licence qui ont participé à faire connaître le genre et à lui donner ses lettres de noblesse. Diablo III est considéré par beaucoup comme un modèle du genre, non seulement pour ses qualités intrinsèques mais aussi pour la qualité de son portage sur console. Et, histoire de ne pas vous faire perdre votre temps, en un mot comme en cent, le portage sur Switch est tout aussi excellent.

La peur fait partie de la vie. Si tu as peur, c'est que tu es en vie.

On a tous passé des centaines d’heures à défoncer des démons, à ramasser du butin, à enchaîner les failles, à PL des potes un peu noob histoire de les rendre eux aussi accrocs. Cette nouvelle version Switch est l’occasion de regarder un peu en arrière et de se rendre compte à quel point ce jeu a pu être un gouffre en terme de temps de jeu au cours des six dernières années (rien que ce chiffre fout une claque) : entre les versions PC et PlayStation 4, ce sont plusieurs centaines d’heures qui ont été sacrifiées sur l’autel d’un des HnS les plus accessibles du moment, mais surtout des plus addictifs. Et pourtant, au moment de repartir de zéro sur cette version Switch, aucun regret, tout au contraire…

Screenshots DIA SwitchPR InGameUI BelialPart2 TF 002

Alors ouais, on vous voit venir : "Switch, c’est forcément pourri. Déjà que sur la PlayStation 4, cela ne devait pas être joyeux, mais alors sur cette sous-sous-race de console, cela doit être encore un peu plus pathétique". Et bien, non. Blizzard a réussi à bourrer la console de Nintendo pour lui faire avaler sa grosse bête à corne sans qu’elle ne rechigne trop. Même au niveau du online, la seule vraie limitation sera en fait l’aspect nomade de la console, qui ne pourra pas toujours vous offrir accès aux modes de jeux les plus intéressants de Diablo III, manque de stabilité oblige.
De la même manière que sur PlayStation 4, jouer à Diablo avec une manette est toujours un peu particulier. Alors imaginez sur Switch avec ses différents modes de contrôle. On a opté pour le Switch Pro Controller, qui nous rappelait au mieux les sensations de la manette de PlayStation 4, et rien à redire, il répond avec brio aux attentes. C’est surtout une question d’habitude, et les autres modalités de contrôle sont toutes aussi adaptées : dans l’absolu, vous n’aurez jamais la précision de votre combinaison souris-clavier, mais les solutions offertes passent crème.

Du magot ! Du magot ! Du magot !

Screenshots DIA SwitchPR InGameUI 4PlayerParty TF 001

Le seul petit bémol qu’on a pu noter dans la gestion des contrôles, c’est quand deux joueurs se partagent les Joy-Cons pour jouer sur la même console. Alors soyons honnête, les solutions trouvées pour contourner le nombre limité de boutons sont vraiment ingénieuses et originales, mais les combinaisons restent compliquées, pas forcément intuitives et donc difficilement accessibles aux gamers les plus occasionnels, surtout dans les situations les plus urgentes. Cette solution n’est pas forcément à mettre entre toutes les mains.

Malgré tout, jouer en coop avec un seul Joy-Con est toujours mieux que jouer seul. Vous passerez sans doute outre les gênes physiques liées à l’utilisation d’un seul Joy-Con qui mettra vos mains à rude épreuve après plusieurs heures et, à n’en pas douter, vous pesterez plusieurs fois contre votre pote qui aura oublié l’un ou l’autre de ses raccourcis (et rassurez-vous, il en fera sûrement autant de son côté). Mais bon, si vous avez vraiment un pote prêt à squatter votre canapé pendant assez d’heures pour que vous en ayez mal aux mains, vous feriez sans doute aussi bien d’investir dans un deuxième Pro Controller.

Une victoire inepte sur un bouffon inapte

Screenshots DIA SwitchPR InGame 4PlayerParty TF 008

Pour ce qui est des graphismes, comme on peut s’y attendre, le mode Télévision n’est pas dégueu mais pourrait offrir un peu mieux. Le mode Portable, par contre, est le vrai point fort de cette version Switch qui, on le rappelle, contient non seulement le mode Aventure et les failles ajoutées par l’extension Reaper of Souls, mais aussi le Nécromancien. Et rien que le fait de pouvoir faire quelques failles pendant une pause café au boulot, avachi dans votre sofa pendant une soirée Netflix qui ne soit pas trop chill ou encore pendant un long voyage en avion est un vrai plus qui risque de transformer votre passion pour Diablo III en addiction, tant Blizzard a fait un excellent boulot pour vous le rendre accessible où que vous soyez (et non, on ne parlera pas ici d’un certain jeu mobile).

Seul inconvénient lié à la mobilité : l’écran en mode portable est juste bien trop petit pour vous permettre de jouer à deux en tout confort. Il y a fort à parier que l’on n’est pas près de voir un jeu pensé pour la coopération qui brille vraiment dans sa gestion d’un seul écran si petit sans qu’il soit au tour par tour. Mais bon, dans le cas de Diablo III, la seule réelle alternative à l’écran de télévision, c’est de jouer sur deux consoles, qui peuvent se connecter l’une à l’autre dans un mode multijoueur local sans fil qui permet à quatre joueurs de se connecter en local pour rift ensemble, sans qu’ils aient besoin de se connecter au net.

Screenshots DeathofCain3

Au lancement du jeu, il n’était possible de participer aux différentes saisons - des événements en jeu d'une durée de plusieurs mois, dans lesquels tous les joueurs commencent avec de nouveaux personnages - qu’en étant connecté au net, que ce soit pour la création du personnage ou pour les phases de jeu, ce qui réduisait considérablement l’intérêt de cette version Switch. C’était un détail pour bon nombre de joueurs si ce n’est les plus férus, mais toujours est-il que Blizzard a patché ce petit souci et que dorénavant vous pouvez participer à certains leaderboards sans être connecté : ce n’est toujours pas une solution parfaite mais au moins, maintenant, vous pouvez y prendre part sans être connecté, au prix de votre exclusion de certains classements.

Tant qu'on en est à parler du online, voici quelques impressions partagées par une utilisatrice de notre forum, JNH, sur les capacités en ligne du jeu.

L'abonnement aux fonctionnalités en ligne de Nintendo est obligatoire pour le multi online (mais pas pour le local) et le cloud vous permet d'importer facilement votre personnage chez un pote ou sur une autre console. En terme de multi, un autre petit souci apparaît avec le système de "host". Dans le cadre d'une partie multijoueur en ligne, le premier joueur à lancer la partie en deviendra l'hôte, ce qui pose quelques soucis de latence en fonction des connexions de chacun. Cependant, si l'hôte quitte la partie, tout le monde se paye un chargement vers un nouvel hôte et l'ensemble de la partie est remis à zéro, entraînant la perte des primes en cours ou des objets au sol.

L'absence de chat est dès lors problématique, car l'hôte ne peut pas vous prévenir, comme vous ne pouvez pas prévenir les autres joueurs de la présence d'un gobelin intéressant et eux ne peuvent pas savoir où vous êtes car la localisation n'est pas partagée. Autre détail : vous ne pouvez pas échanger/donner des objets à un autre joueur. Vous pouvez vous transmettre entre personnages du même compte via le coffre qui est commun, mais vous ne pourrez pas donner d'objets à vos amis ni recevoir quoique ce soit d'un autre joueur. 

Autre point à signaler, il n'est pas possible de jouer avec des joueurs sur d'autres plateformes. On s'en doutait, notamment pour la PlayStation 4, mais cela reste dommage de ne pas pouvoir agrandir le bassin de joueurs disponibles.  

Crache ton gobelin, Myrhdin

Soyons honnête, ce sont de petits détails qui auraient fait de Diablo III un excellent jeu, mais le reste de Diablo III peut être joué hors ligne et cette mouture Switch prouve une fois encore que c’est l'un des meilleurs jeux à être sorti cette décennie. Pour contenter les grincheux, on dira que c’est au moins l’un des jeux qui a su le mieux assurer sa pérennité. Six ans plus tard, il est toujours là, et il est désormais, avec cette version Switch, plus accessible que jamais. Pas de la manière la plus confortable qui soit, mais où vous voulez, que ce soit sur le trône ou à plusieurs kilomètres d’altitude.

Ce test a été écrit sur une version du jeu fournie par le développeur du jeu et n'est en aucun cas le fruit d'une transaction commerciale entre le développeur et JeuxOnLine.

Réactions (41)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Diablo III ?

196 aiment, 117 pas.
Note moyenne : (351 évaluations | 13 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien

664 joliens y jouent, 1124 y ont joué.